Chronologie de L’Edition Française de 1900 à nos jours
Retour vers la page de garde Présentation ©Pascal Fouché
Contenu Courriel
Méthodologie Informations
  Chronologie
   Mode d’emploi pour le mot : Denoël
  Nouvelle recherche réponse(s) : 1 à 40/107

  1 2 3 Les réponses suivantes

09 Mars 1928
Création de la Nouvelle société Aux Trois Magots, Blanche, Denoël & Cie au capital de 45 000 F ; la librairie devient éditeur en juillet.

Avril 1929
Création des Éditions Robert Denoël - À l'Enseigne des Trois Magots, 60, avenue La Bourdonnais.

Mars 1930
Eugène Dabit, dont le premier roman publié par Denoël est un succès, se laisse séduire par Gallimard. Après le refus par Denoël de céder les droits de L'Hôtel du Nord, Gallimard propose un contrat à Dabit pour les volumes à venir. Denoël obtient un délai d'un mois pour faire une offre supérieure et grâce à Bernard Steele peut renchérir. Gallimard emporte l'affaire par une proposition encore plus importante.

01 Avril 1930
Transformation des Éditions Robert Denoë1 en S.A.R.L. au capital de 300 000 francs sous la raison sociale Les Éditions Denoël et Steele co-gérées par Robert Denoël et Bernard Steele qui ont souscrit chacun la moitié du capital. L'acte de création est du 10 avril.

05 Octobre 1930
Les Éditions Denoël et Steele sont transférées du 60, avenue La Bourdonnais au 19, rue Amélie.

Janvier 1931
Chez Denoël et Steele, « Les Romanciers étrangers contemporains » sous la direction de Georges Charensol.

Septembre 1931
Chez Denoël et Steele, « La Bibliothèque merveilleuse »; collection pour la jeunesse.

Octobre 1931
Chez Denoël et Steele, « La Bibliothèque psychanalytique » sous la direction de René Allendy et René Laforgue.

07 Décembre 1931
Le prix Goncourt est attribué à Mal d'amour de Jean Fayard publié chez Fayard. Le prix Renaudot est attribué à L'Innocent de Philippe Hériat publié chez Denoël et Steele.

01 Octobre 1932
Béatrice Hirshon (mère de Bernard Steele) devient actionnaire de la Société Denoël et Steele en représentation d'un apport de 65 000 francs. Le capital social est porté à 365 000 francs.

07 Décembre 1932
Le prix Goncourt est attribué à Les Loups de Guy Mazeline publié chez Gallimard. Le prix Renaudot est attribué à Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline (pseudonyme de Louis Destouches) publié chez Denoël et Steele.

15 Janvier 1933
Chez Denoël et Steele, « Loin des Foules »; collection d'œuvres littéraires à tirage limité.

07 Décembre 1933
Le prix Goncourt est attribué à La Condition humaine d'André Malraux publié chez Gallimard. Le prix Renaudot est attribut à Le Roi dort de Charles Braibant publié chez Denoël et Steele.

Mars 1934
Louis Aragon publie Hourra l'Oural chez Denoël et Steele rompant ainsi son contrat avec Gallimard. Ce dernier lui intente un procès à la suite duquel il sera condamné (voir en 1936).

25 Octobre 1934
Chez Denoël et Steele, premier numéro de Le Document, revue trimestrielle d'actualité.

Octobre 1934
Les Éditions Denoël et Steele rachètent le fonds des Éditions des Cahiers Libres.

Juillet 1935
Dans Le Document, publication d'un échange de correspondance entre le Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes et les Éditions Denoël et Steele à propos des numéros de juin et juillet de la revue.

18 Novembre 1935
Chez Denoël et Steele, collection « Célébrités d'hier et d'aujourd'hui ».

Avril 1936
En prévision de l'important succès de Mort à crédit de Louis-Ferdinand Céline, les Éditions Denoël et Steele confient la vente exclusive de ce volume (à l'exception des beaux papiers) aux Messageries Hachette.

Mai 1936 À  Juillet 1936
Polémique autour de la censure exercée par l'éditeur dans Mort à crédit de Louis-Ferdinand Céline ; excepté dans les exemplaires du tirage de tête, des passages jugés trop licencieux ont été supprimés sur épreuves et laissés en blanc. Certains journalistes y voient une publicité déguisée. Le volume est dans l'ensemble mal accueilli dans la presse et, fait exceptionnel, c'est l'éditeur lui-même, Robert Denoël, qui prendra la plume pour défendre son auteur ; en juillet, il publie dans sa propre maison, Apologie de Mort à crédit.

26 Juillet 1936
Procès intenté par Gallimard à Louis Aragon qui, alors qu'il était sous contrat, avait quitté Gallimard en 1934 pour Denoël et Steele.

08 Décembre 1936
Le prix Femina est attribué à Sangs de Louise Hervieu publié chez Denoël et Steele. Le prix Interallié est attribué à Les Chasses de novembre de René Laporte publié chez Denoël et Steele.

09 Décembre 1936
Le prix Goncourt est attribué à L'Empreinte du Dieu de Maxence Van der Meersch publié chez Albin Michel. Le prix Renaudot est attribué à Les Beaux quartiers de Louis Aragon publié chez Denoël et Steele.

30 Décembre 1936
À la suite d'une mésentente avec Robert Denoël au sujet du programme d'édition, Bernard Steele et sa mère cèdent toutes leurs parts dans l'affaire. Robert Denoël possède alors 725 parts, Pierre Denoël 2 et Max Dorian 3.

12 Janvier 1937
Bernard Steele donne verbalement sa démission de gérant des Éditions Denoël et Steele dont la raison sociale devient Les Éditions Denoël. Robert Denoël devient seul gérant.

26 Janvier 1937
La revue L'Amour de l'Art paraît désormais chez Denoël, toujours dirigé par René Huyghe.

Février 1937
Philippe Hériat rompt avec Denoël dont il désapprouve la production. Il publiera son prochain livre chez Gallimard.

Mai 1937
Dernier numéro du Document chez Denoël.

01 Décembre 1937
Le prix Goncourt est attribué à Faux passeports de Charles Plisnier publié chez Corrêa. Le prix Renaudot est attribué à Mervale de Jean Rogissart publié chez Denoël.

01 Janvier 1938
Les Éditions Denoël confient la vente exclusive de leurs ouvrages aux Messageries Hachette.

Janvier 1938
Chez Denoël, « Les Trois Masques »; collection de pièces de théâtre en un acte sous la direction de François Bernier.

Février 1938
Les Éditions Hyperion reprennent aux Éditions Denoël la publication de L'Amour de l'Art.

07 Décembre 1938
Le prix Goncourt est attribué à L'Araigne d'Henri Troyat publié chez Plon. Le prix Renaudot est attribué à Léonie la bienheureuse de Pierre-Jean Launay publié chez Denoël.

15 Janvier 1939
La revue Europe quitte Rieder pour Denoël et est donc distribuée par les Messageries Hachette.

21 Mai 1939
Robert Denoël et Louis-Ferdinand Céline sont condamnés pour diffamation envers le Dr Pierre Rouquès dans L'École des cadavres; plusieurs pages sont arrachées avant la remise en vente.

10 Juin 1939
Robert Denoël retire de la vente Bagatelles pour un massacre et L'École des cadavres de Louis-Ferdinand Céline craignant que les mesures du décret Marchandeau ne s'appliquent aux livres autant qu'aux journaux.

21 Septembre 1939
Chez Denoël, Notre combat, hebdomadaire politique d'actualité.

05 Décembre 1939
Le prix Femina est attribué à La Rose de la mer de Paul Vialar publié chez Denoël. Le prix Interallié est attribué à Les Figurants de la mort de Roger de Lafforest publié chez Grasset.

06 Décembre 1939
Le prix Goncourt est attribué à Les Enfants gâtés de Philippe Hériat publié chez Gallimard. Le prix Renaudot est attribué à Les Javanais de Jean Malaquais publié chez Denoël.

Mai 1940
Derniers numéros de Notre Combat chez Denoël.

Remonte
  1 2 3 Les réponses suivantes

  Nouvelle recherche réponse(s) : 1 à 40/107
  barre
©2022, Pascal Fouché — réalisation Kéo.